C’est d’abord en février 2013, puis en 2014 que nous sommes allés pour les premières fois en Sicile, à la rencontre de ces si intrigantes poules heureuses (traduction de Galline Felici). Deux voyages riches en rencontres et émotions, dont témoignent, pour mémoire, ces deux récits subjectifs.

Un givré chez les poules heureuses

Février 2013. Récit d’une première visite aux Galline Felici, extrait : « Roberto, pour toi, quel serait le prix juste d’un kilo d’agrumes? Je veux dire le prix brut versé au producteur. Il me rétorque : je ne sais pas, tu penses qu’un agriculteur devrait gagner combien, Autant qu’un enseignant, par exemple? Ou la moitié? Me voici bien embarrassé. Bien mérité !« 

Nouvelles de la Sicile, de ses agrumes et d’autres choses encore

Mars 2014. Second voyage, second récit, extrait :  « De retour vers Catane, une autre réalité s’avance: les centres commerciaux. Catane est aujourd’hui la ville d’Europe qui concentre le plus grand nombre de centres commerciaux : 14 pour 300 000 habitants juste devant Oslo qui en compte 13 pour 600 000 habitants. Celui-ci est le Centro Sicilia, 95 000 m² d’architecture audacieuse toute en courbes, espaces et lumière (…) On se prend à rêver qu’un tel somptueux bâtiment puisse un jour abriter en son sein un palais des agrumes et du commerce solidaire, avec expositions, plantations didactiques et centre de recherche agronomique – et un entrepôt plus confortable pour les Galline ! »