Gros ou petits, jaunes ou verts, lisses ou cabossés, pourquoi les citrons de Sicile n’ont pas toujours le même aspect ? En raison d’une particularité du citronnier, celle d’avoir trois floraisons par an.

Les citrons de Sicile





Citron se rêvant carotte.


Photos prises par les participant.e.s aux voyages givrés d’avril et mai 2018 chez Mario Cutulli et Fiorella Bonfanti.

 

Pourquoi les citrons ne sont pas tous semblables ? Parce qu’au moment de leur récolte, ils peuvent être issus de différentes périodes de fructification…

Le citronnier a des particularités qui rendent possible des récoltes tout au long de l’année. Ces particularités sont la fructification constante et la capacité qu’ont les fruits à persister longuement sur l‘arbre.

La fructification constante dérive des différentes floraisons du cycle de la plante:

  • la floraison printanière donnera le citron hivernal, le Primofiore qui se récolte dès octobre-novembre et jusqu’en mars-avril;
  • la floraison suivante entre juin et juillet portera le citron Bianchetto qui se récolte entre mai et juin de l’année suivante;
  • la floraison d’été donnera l’été suivant le Verdello.

Ce cycle naturel diffère bien sûr d’une zone à l’autre et aussi selon les variétés. Au cours de l’année, les plantes produisent aussi des floraisons sporadiques, car elles sont très sensibles aux variations de température et d’apports hydriques.

En s’approchant d’un citronnier on peut alors observer en certaines périodes la présence simultanée de fruits de tailles différentes, jaunes ou verts, et de fleurs.

À la différence des autres agrumes, les citrons peuvent mûrir même une fois détachés de l’arbre : leur jus est vif et parfumé tant qu’ils sont verts, il diminue d’intensité à mesure que le fruit murit.

Même l’aspect extérieur change, surtout dans les phases où la période de persistance sur la plante atteint son maximum.

Le Primofiore, par exemple, se récolte dès octobre-novembre, encore vert avec un poids de 80/100grammes et une belle quantité de jus.  On le récolte avec les tous derniers Verdello qui ont affronté la chaleur de l’été et la prolifération des pucerons et autres insectes.

Le Primofiore mûrira pleinement en janvier-février et, entre avril et mai, on le récolte tardivement, avec une couleur jaune intense et une plus grande dimension,  en même temps que les Bianchetto

Pendant cette longue période passée sur la plante, le fruit est sujet à des blessures et à des petites cicatrices superficielles causées par les adversités environnementales qui ne compromettent toutefois pas sa qualité, ni en termes d’intensité de goût et de parfum, ni en termes de consistance et de qualité du jus, même si elles peuvent altérer l’aspect extérieur du fruit.

Ceci est la loi naturelle du citron !

Les noms siciliens des citrons :

  • Primmiciuri et Agustari (dits aussi Malsani ou Bastaddi) en automne-hiver.
  • Jancuzzi Pizziferru et Virdeddi, Majulini au printemps.
  • Virdeddi et Mammurini en été.

Texte de Mario Cutuli et Cesare Melfa, avec la participation de Carmelo et Alberto (2018)