Roberto nous en parlait dans le film Nul homme n’est une île. De ce projet de refaire vivre des terrains qu’il avait abandonnés après la construction d’une autoroute. De ce projet d’un jardin de la biodiversité, tant végétale qu’humaine. En 2018 les choses ont bien avancé !

Actualités du jardin

Août 2018 : une courte vidéo des 7 jours de fatigue, poussière et sueur, que nous avons partagés avec 28 scouts belges qui ont conçu un jardin là où il y avait avant une décharge mais également une piscine pour éliminer cette même fatigue, poussière et sueur et qui (cette piscine) sera indispensable pour avoir la force de réaliser notre programme.



Quelques Givré.e.s en visite dans la bananeraie du jardin de la biodiversité lors de nos voyages d’avril et mai 2018.


LE JARDIN DES BIODIVERSITÉS, texte de Roberto Li Calzi, 04/09/2018

Il serait logique de penser que des poules heureuses vagabondent dans un jardin des biodiversités, non ?
Dans notre cas, paradoxalement, c’est un peu l’inverse : c’est de l’humus culturel produit par les 12 années de travail des Galline Felici qu’a pu voir le jour Le Jardin des Biodiversités.
Grâce au Capital des Relations construites durant 16 années (12 officielles, plus 4 officieuses avant la naissance du consorzio) qu’il a été possible de construire un projet aussi ambitieux.
Grâce à la (presque) certitude de vendre les fruits de la terre – produits avec le soin coutumier de la permaculture – qu’il nous est possible de tenter d’insérer professionnellement 2 jeunes migrants du sud et 2 autres du nord, maintenant, tout de suite, sans attendre.
C’est se trouver dans des relations étroites et de dialogue avec des milliers de familles, surtout du nord, mais aussi de plus en plus du territoire, sensibles à la nécessité historique de trouver de nouvelles formes d’agrégation sociale et de nouveaux scénarii pour le travail qui nous amènent à concevoir une coopérative de gestion pour le Jardin des Bio-Diversités, qui puisse fournir un emploi le plus rapidement possible aux autres très jeunes demandeurs d’asiles du sud en stage dans 4 autres de nos fermes.
C’est l’aboutissement d’une longue série de visites et d’échanges avec des consommateurs passionnés dans un premier temps par nos produits, dans un second par nos projets, qu’a pu naître l’idée de partager la propriété de la terre avec ces mêmes consommateurs et avec les travailleurs et de réaliser ensemble, tous ensemble, ce projet.
L’auteur de ce texte est Roberto Li Calzi, qui a joué un rôle dans Le Galline Felici et qui aux côtés de Moustafà, Abdoullaye, Karla, Catherine, Sadju, Chima et Sancalò est l’un des promoteurs du Jardin des Bio-Diversités.
Ce “nous” peut donc prêter à quelque malentendu dont nous déblayerons rapidement le terrain : le Jardin des Bio-Diversités est un projet de Roberto Li Calzi et d’un groupe de jeunes migrants venant du sud et du nord, de 5 pays différents, se développant sur les terrains de Roberto récupérés après le massacre de la construction d’une autoroute.
Quel est donc le rapport entre Le Jardin des Bio-Diversités et Le Galline Felici?

  • Le Galline Felici suivent, observent, parrainent et sponsorisent ce projet.
  • En épousent, assurément l’idéal de valeurs et de pensées.
  • C’est d’un projet porté par le Galline Felici que viennent les 5 très jeunes demandeurs d’asile stagiaires, premiers bénéficiaires de ce projet (2 d’entre eux travaillent déjà dans le Jardin des Bio-Diversités et partagent la vie quotidienne de la maison).
  • Le Galline Felici sera le canal commercial des produits que le Jardin des Bio-Diversités ne pourra pas vendre au niveau local.
  • La coopérative de gestion du Jardin des Bio-Diversités deviendra, vraisemblablement et suivant les procédures habituelles de « pulcinato », membre des Galline Felici.
  • En temps voulu, au cours du développement du projet, d’autres formes de co-participation entre Le Galline Felici et le Jardin des Bio-Diversités seront évaluées.

Vous souhaitez suivre notre activité intense et passionné ? https://www.facebook.com/giardinodellebio/
Vous souhaitez approfondir avec nous la question de la copropriété et de la co-réalisation du projet ? Écrivez à : promozione@siqillyah.it
Merci de votre attention.
Ah! Et de toutes les façons, poules heureuses, plumes et becs, naturellement vagabondent dans le Jardin des Bio-Diversités, mais aussi vaches et chèvres et bientôt même un âne les rejoindra…