Réveil Musclé de l’Etna à Noël !


Réveil musclé de l’Etna à Noël !



 

26/12/2018 : au fond, l’église qui sert de point de repère en venant du centre de Zafferena Etnea pour tourner à gauche vers le B&B de Paolo
Une grosse éruption qui a débuté le 24 décembre 2018 et a été accompagnée de nombreuses secousses sismiques. La plus importante le 26 décembre à 3h19 d’épicentre peu éloigné de Zafferana Etnea. Là où habite Paolo, là où beaucoup d’entre nous ont  dormi dans son B&B.  Peu de dégâts chez Paolo, quelques assiettes et verres mal rangés tombés à terre et un mur de clôture de son terrain écroulé.  Peu de gros dégâts ailleurs, mais des dégâts bien réels, des milliers d’édifices dont il faut à présent vérifier la stabilité, des routes fissurées, etc.  Et environ 800 personnes évacuées de leur domicile… Détails et nouvelles des Galline Felici ci-dessous.

 

24/12/2018 : l’impressionnante colonne de fumée filmée depuis Milo, lieu de la pause café avec Grazia pour celles et ceux qui ont participé aux ballades sur l’Etna des voyages Givrés d’avril et mai 2018 (vidéo : otre blu parallelo)

 

Nouvelles des Galline Felici (29/12/2018)

Merci à tous ceux qui nous ont écrit ou téléphoné pour prendre des nouvelles.

La situation semble s’être stabilisée, (7.44 le 28 décembre), mais avec l’Etna on ne sait jamais à quoi s’attendre…

Comme vous le savez, c’est le versant Est de l’Etna qui a été principalement touché par le tremblement de terre. Nos fermes étant dispersées sur un territoire beaucoup plus vaste, la majorité d’entre nous ne l’avons pas ressenti.

Aucun de nous n’a été directement touché et personne n’a été blessé.

Quelques-uns des producteurs du Consortium ont eu les murs de leurs fermes effondrés et le toit de la maison, inhabitée, d’un ami agriculteur bio est tombé.

Les effets les plus immédiats et durables de ce tremblement de terre pourraient être causés par les cendres que le volcan est en train de disperser à des kilomètres à la ronde.

Abrasives et en quantité importante, les cendres bouchent les caniveaux, se déposent sur les toits, rentrent dans les feuilles des légumes, les tiges des artichauts, dans les fleurs des choux fleurs et les brocolis.

Elles resteront des mois sur les arbres, même après que la pluie a lavé les plantes. En effet, elles s’installent dans les interstices des feuilles, compliquant la récolte et la taille à venir – la poussière de cendre est très abrasive pour les yeux.

Les cendres se coincent également entre les fruits et surtout lorsque ceux-ci sont en grappes. Ainsi, elles peuvent les endommager, surtout s’il pleut ou vente dans les semaines et mois qui suivent.

Cependant, grâce au ciel très dégagé de ces derniers jours, nous avons pu admirer le somptueux spectacle de l’éruption de L’Etna.

Ce sont les cendres dispersées au cours des siècles précédents qui ont rendu la terre de certaines zones de l’Etna extrêmement fertile. Ses propriétés en font la meilleure terre au monde pour la culture de certaines plantes, comme les avocats.

Merci à tous de vous intéresser avec autant de constance à ce qui se passe ici, cela donne l’impression que nous vivons les choses ensemble.

Éruption de l’Etna du 24 décembre 2018, 11h-12h. Animation Scott Bachmeier, CIMSS Satellite Blog

Le tremblement de terre du 26 décembre est survenu au troisième jour du début de l’éruption volcanique  de l’Etna, qui concerne les parties sommitales du volcan et la Valle del Bove. En particulier une fissure éruptive s’est ouverte à la base du cratère du Sud-Est dans la matinée du 24 décembre et a produit un nuage de cendres retombé principalement autour de Zafferana Etnea et une coulée de lave qui s’est versée dans la Valle del Bove.  Cette coulée a recouvert une surface d’environ 1km² sur une hauteur de 3 à 6 mètres.

Le phénomène volcanique a été accompagné d’une importante activité déformatrice et sismique qui a généré environ 1100 tremblements de terre, dont environ 60 ont dépassé une magnitude de 2,5. Le plus important de magnitude 4,9 a eu lieu le 26 décembre à 3h19.     (Source INGV 26/12/2018 et 31/12/2018)

Carte du séisme, Corriere della Sera, 27/12/2018
Carte des épicentres des tremblements de terre les plus importants enregistrés à partir du 24 décembre 2018. Celui du 26 décembre est indiqué en bleu (magnitude 4,8)