Actualités producteurs

Brèves au fil des jours Derrière nos produits il y a des visages et des histoires !


[01/09/2022] Nouvelles de rentrée des Galline Felici : « ici, les premières chaleurs sont arrivées dès la mi-mai jusqu’à aujourd’hui, avec heureusement des pics de températures moins élevés par rapport à l’an dernier. Les productions sont donc globalement dans la moyenne et les premiers agrumes commencent à mûrir. 

A l’instar de tous les autres secteurs européens, le secteur agricole a subi des augmentations significatives des coûts de production et parfois trop importantes pour que les petites fermes puissent y faire face. Cette hausse généralisée du coût de la vie étant susceptible de retomber, comme toujours, sur le consommateur final, nous avons décidé de NE PAS AUGMENTER LE PRIX DES ORANGES, DES CITRONS ET DES CLÉMENTINES CETTE ANNÉE ou du moins jusqu’à ce que la hausse des coûts de transport, emballages, énergie, etc. nous obligent à le faire. Quant aux autres produits, ils ont subi, pour certains, de légères hausses de prix (nous vous enverrons la liste complète des prix d’ici quelques semaines). »


[19/04/2022] Délices de Sicile, une série de quatre très belles émissions réalisées par Katja Duregger pour Arte : « un voyage culinaire en quatre épisodes qui arpente les côtes et les terres d’une île généreuse pour les papilles ». Diffusion courant avril et replay en ligne sur arte.tv – liens ci-dessous.

Trois membres des Galline Felici y figurent : Michele (2:50 – figues de barbarie) et Sara (18:30 – chocolat de Modica) dans l’épisode Le Sud fertile, Roberto dans l’épisode À l’ombre de l’Etna (22:50 – bananeraie du Jardin de la bio-diversité, filmée avant la tempête dévastatrice de l’automne 2021 – quelques petites inexactitudes dans le doublage français de cette partie…)

Le bulletin d’information – pigeon voyageur des Galline Felici d’avril – à lire en français ici – en parle également, il contient par ailleurs un CR de la visio-réunion du 18/03 avec les groupes français.

… et le petit film d’animation (presque) sans paroles Tra un’arancia e l’altra – Tu choisis laquelle de ces deux oranges ?


[05/04/2022] Les sables du Sahara ont volé jusqu’en Andalousie et des pluies (bienvenues !) les ont fixés sur les écorces des avocats et pomelos de la livraison du 6 avril. Influence sur l’aspect, mais pas sur la qualité !


[30/03/2022] L’indispensable et émouvant complément vidéo de l’édito de notre bulletin d’information de mars. Et le bulletin d’information- pigeon voyageur de mars des Galline Felici est à lire en français ici.


[15/12/2021] Le bulletin d’information – pigeon voyageur d’octobre des Galline Felici est à lire en français ici. Au sommaire : dégâts dans les cultures, vision et mission des GF , élection du nouveau Conseil d’Administration, ferme du mois en vidéo : Don Barth (câpres sur l’île éolienne d’Alicudi !)


[26/11/2021] José, producteur andalou de chirimoyas (ou anones) que nous avons rencontré en septembre (voir ici), vous en explique les secrets en vidéo et en français ci-dessous … et en particulier comment on la mange !


[26/11/2021] Ce n’est pas une jungle d’Asie ou d’Amérique, c’est chez Roberto en Sicile. Désastre après déluge d’eau et de vent, bananiers cassés et perdus. Alors on coupe, on taille, on dégage. De l’eau tombée on emplit des coupes. Et puis -regardez jusqu’au bout – on trinque : tchin-tchin, cin-cin en italien.

CIN pour Come Iniziare Nuovamente  – comment de nouveau commencer…


[09/10/2021] Le bulletin d’information – pigeon voyageur d’octobre des Galline Felici est à lire en français ici. Au sommaire : de très nombreuses informations, dont un appel à candidatures de consommateurs pour participer au CA des Galline Felici et une vidéo de présentation d’une productrice de pistaches sur l’Etna.
Et aussi une première estimation, producteur par producteur, des dégâts aux cultures causés par l’ été 🔥 torride : vous en trouverez la recension sur cette page (en italien, mais vous comprendrez aisément les pourcentages de réduction de production). Presqu’aucune culture n’a été épargnée et les plus grandes pertes seront sans doute sur les amandes et les avocats.
..


[01/10/2021] Le compte-rendu en textes et photos est rédigé : Première visite à Tierra y Libertad !

[11/09/2021] Des montagnes arides, une vallée encaissée, des avocatiers… l’Amérique Centrale ? Non, non, l’Andalousie, près de Velez-Malaga où nous sommes enfin allés il y a quelques jours à la rencontre de nombreux producteurs de Tierra y Libertad ! C’était comment ? Muy bien ! Compte-rendu à venir…


[26/08/2021] Le bulletin d’information – pigeon voyageur de juillet , à lire ici en français, et celui d’août des Galline Felici est à lire en français ici. Au sommaire : un été 🔥 dramatiquement torride 🔥 (avec une pointe à 48,8°C à Syracuse en août), de nombreux incendies et des cultures qui souffrent…

[01/07/2021] Le bulletin d’information – pigeon voyageur de juin des Galline Felici est à lire en français ici. Au sommaire : la Sicile en mouvement(s) ! Et de nouvelles fiches-producteur sur la page Tierra y Libertad.

[08/06/2021] L’IrisBio a tenu le 3 juin une vidéo-réunion de présentation de sa filière agricole (blés divers, épeautre, pois chiches, riz, etc.) Plus d’une centaine d’agriculteurs répartis dans toute l’Italie en font aujourd’hui partie. Chaque culture concernée fait l’objet d’un contrat annuel couvrant toutes les phases de de la semaison à la récolte, en particulier un prix minimum d’achat de la récolte supérieur au prix du marché. Une équipe de deux agronomes et six techniciens accompagne toute l’année les agriculteurs.

La filière est garantie par la certification AIAB (Association Italienne d’Agriculture Biologique) : production en bio sur toute la ferme et origine italienne. Et aussi par la norme européenne ISO 22005 qui garantit la traçabilité sur toute la filière. Au delà, l’IrisBio insiste sur le fait que pour elle l’agriculture biologique n’est pas seulement un simple respect de normes techniques, mais un travail à 360° de création d’un environnement global (terre, air, eau – diversité végétale et rotation des cultures) respectueux des ressources et des hommes.

Une information a aussi été donnée sur le riz IrisBio dont la culture « à sec » se développe avec succès. L’expression « à sec » signifie que les champs ne sont pas inondés comme dans la plaine du Po. Ces inondations ne sont en effet pas absolument nécessaires à la croissance végétale, car le riz n’est pas une plante aquatique. Elles ont seulement, dans le Nord de l’Italie, une fonction de tampon thermique entre le jour et la nuit. La culture « à sec » est dès lors possible dans les régions d’Italie où les températures diurnes et nocturnes ne sont pas trop différentes. Outre l’économie en eau réalisée, le riz ainsi obtenu est aussi beaucoup moins susceptible d’être contaminé par les métaux lourds parfois contenus dans l’eau d’inondation.
(vous pouvez visionner cette réunion ici – en italien)